Kenya : Humiliée pour ses règles, une écolière se donne la mort

Annonces

Partagez!

Jackline Chepngeno, 14 ans, s’est pendue après qu’un enseignant l’ait traitée de «sale» pour avoir souillé son uniforme scolaire pendant ses menstrues.

Une écolière s’est donné la mort la semaine dernière au Kenya, après avoir été humiliée par son enseignant pour ses règles, rapportent les médias locaux. Les faits se sont déroulés vendredi à Kabiangek, à l’ouest de Nairobi, la capitale kényane. Jackline Chepngeno, 14 ans, s’était rendue à l’école ce jour-là ne sachant pas qu’elle avait ses règles. S’étant aperçue de la tache de sang sur son uniforme scolaire, elle a alerté son enseignant qui l’a traitée de «sale».

Ce dernier l’a mise à la porte et lui a demandé de rester à l’extérieur. Honteuse, l’adolescente s’est pendue une fois de retour au domicile familial. Ses parents ont rapporté l’affaire à la police. Devant l’inaction policière, la famille endeuillée et des centaines d’autres parents ont organisé une manifestation devant l’école pour exiger des explications. Laquelle manifestation a été dispersée à coups de gaz lacrymogène par les forces de sécurité.

Le Kenya a pourtant adopté une loi en 2017 permettant de fournir gratuitement des serviettes hygiéniques aux écolières. Cette affaire, qui a ému l’opinion nationale, a amené une commission parlementaire à se pencher sur les raisons pour lesquelles ce programme n’a pas encore été mis en œuvre dans toutes les écoles. Selon l’UNICEF, une fille sur dix en Afrique subsaharienne ne se rend pas à l’école pendant ses règles. En cause notamment, les prix inabordables des serviettes hygiéniques.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Kenya : Humiliée pour ses règles, une écolière se donne la mort"

Laisser un commentaire