Kenya : La police des mœurs interdit une chanson à succès jugée «obscène»

Ads

Partagez!

Le single «Wamlambez» du groupe Sailors ne pourra plus être joué à la radio, à la télévision et dans des lieux publics tels que les transports en commun.

La police des mœurs du Kenya a récemment suspendu la diffusion de la chanson à succès «Wamlambez» du groupe Sailors. Une interdiction valable pour la radio, la télévision et des lieux publics tels que les transports en commun. Par contre, la chanson peut toujours être écoutée dans les boîtes de nuit et les bars. Selon Ezekiel Mutua, le patron du Kenya Film Classification Board, les paroles du titre étaient considérées comme de la «pornographie pure» et ne devaient pas être jouées là où des enfants pouvaient les entendre.  Ce, notamment à cause de références argotiques et métaphoriques au sexe oral.

Pourtant, la chanson fait un carton dans le pays et sur YouTube, où sa vidéo a été visionnée près de quatre millions de fois. Une interdiction critiquée notamment par des internautes et Rachel Mwalimu, l’attachée de presse et manager des Sailors. Dans un tweet, celle-ci indique qu’il s’agit d’une interdiction avec des règles différentes selon les personnes. Pour elle, il existe d’autres chansons «codées» qui n’ont jamais été interdites au Kenya. «Tetema», chanson d’un musicien tanzanien, a également été interdite pour les mêmes raisons.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Kenya : La police des mœurs interdit une chanson à succès jugée «obscène»"

Laisser un commentaire