Kenya : La traque aux brasseries illégales se fait par drones

Ads

Partagez!

Une cinquantaine de personnes qui vendaient ou buvaient le «changaa», une bière traditionnelle, ont été arrêtées cette semaine grâce à cet outil.

Dans la traque organisée contre les brasseries illégales, les autorités kenyanes utilisent les drones. Un outil technologique qui se révèle particulièrement efficace. En effet, les drones utilisés dans le comté de Murang’a, au centre du Kenya, ont permis l’arrestation de plus de 50 personnes, a déclaré mercredi le chef de la police de la région, Mohammed Barre.

Les personnes détenues vendaient ou buvaient une bière traditionnelle connue sous le nom de «changaa», qui est fabriquée à partir de céréales en fermentation. Le «changaa» est légal dans le pays, mais seuls les brasseurs ayant une licence avec une bière embouteillée sous contrôle sont autorisés.

Mais la production clandestine d’alcool est très répandue dans le centre du Kenya, où de nombreuses personnes n’ont pas les moyens d’acheter de l’alcool légalement dans les bars. Parfois, des infusions illégales sont mélangées avec du méthanol, qui peut être mortel. En 2014, environ 70 personnes sont mortes dans la région après avoir consommé de l’alcool illicite.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Laisser un commentaire