Kenya : Lourd bilan humain après de fortes pluies

Ads

Partagez!

Au moins 194 personnes sont mortes en l’espace d’un mois dans des inondations et des glissements de terrain provoqués par des pluies torrentielles dans le pays.

Près de 200 personnes sont mortes en l’espace d’un mois dans des inondations et des glissements de terrain provoqués par des pluies torrentielles au Kenya, aux prises avec le coronavirus (COVID-19). «Jusqu’à maintenant, 194 personnes sont mortes (…) particulièrement dans l’ouest et le centre du Kenya, ainsi que dans les régions côtières», indique le gouvernement kényan dans un communiqué.

Selon les autorités, les personnes vivant dans des zones inondables de plusieurs régions où les principaux barrages ont atteint leur capacité maximale ont été évacuées. Ces pluies ont également détruit 3.240 hectares de cultures, ainsi que les infrastructures permettant l’approvisionnement en eau de la capitale Nairobi, de Nyeri (centre), Kisumu et Nakuru (ouest).

Le gouvernement a déclaré que le ministère de la Santé va envoyer des masques et des produits sanitaires dans les camps de déplacés des régions affectées. Ce, pour essayer de prévenir une propagation du coronavirus. Le Kenya compte officiellement 582 cas d’infections au COVID-19, dont 24 décès.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Kenya : Lourd bilan humain après de fortes pluies"

Laisser un commentaire