Kenya : Odinga exige des assurances pour un nouveau scrutin

Raila OdingaRaila Odinga

Ads

Partagez!

Raila Odinga est le leader de l’opposition au Kenya. Il a donné son avis hier, sur la décision de la cour suprême. Il hausse le ton en lançant un appel pour un scrutin très sûr. Pour cela, il demande des assurances pour un nouveau scrutin.

Pour Odinga, »on ne peut pas répéter la même erreur une deuxième fois et espérer des résultats différents ». Il a tenu ces propos, hier ; c’était devant les membres de sa coalition. D’après lui, la prochaine élection présidentielle doit se tenir dans les règles de l’art.

« Il n’y aura pas d’élection le 17 octobre, sauf à ce que l’on respecte les termes et conditions », poursuit-il. Le leader de l’opposition Raila Odinga a tenu à mettre les choses au point. Selon lui, s’il n’a pas des garanties légales, il ne participera pas au nouveau scrutin le 17 Octobre prochain.

Donc, la balle est entre les mains de la commission électorale (IEBC), à qui l’opposant demande de changer ses membres.

Signalons que la Cour suprême du Kenya a invalidé l’élection du président sortant Uhuru Kenyatta face à Raida Odinga. Une décision historique en Afrique. Les électeurs seront à nouveau appelés aux urnes. Uhuru Kenyatta a déjà déclaré sa candidature.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Be the first to comment on "Kenya : Odinga exige des assurances pour un nouveau scrutin"

Laisser un commentaire