La CEDEAO pour un meilleur contrôle des frontières poreuses

frontières poreusesContrôle des frontières poreuses

Ads

Partagez!

Pour le chef de la division des armes légères et petites calibres de la CEDEAO, «la porosité des frontières est une question très importante. Nous sommes en train d’y travailler ».

Selon lui, il y a un programme qui va être mis en place avec la police, la douane mais aussi avec la division sécurité régionale de la CEDEAO, la direction des affaires humanitaires et la direction du genre».

Pour sa part, Piex Joseph Aipri Ahoba estime que « le développement du terrorisme dans l’espace CEDEAO n’est pas lié à la circulation des armes légères ». Il ajoute dans ses propos que « les armes légères ne favorisent pas le terrorisme ».

Par rapport à la porosité des frontières, « il y a eu des éléments que nous n’avons pas tenu compte après la chute de Mohamar Kadhafi. C’est pour cela que nous sommes actuellement confrontés à un certain nombre de problèmes. Mais, ce problème est actuellement géré par la division sécurité régionale parce qu’elle est en dehors de nos prérogatives de la division des armes légères et de petites calibres», fait-il constater.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Laisser un commentaire