L’Afrique doit être le protagoniste de son propre avenir

Doudou DiaDoudou Dia

Ads

Partagez!

« L’Afrique doit être le protagoniste de son propre avenir ». C’est une phrase qui émane de Doudou Dia, il est le directeur exécutif de Goree institute.

« Nous sommes en face de tellement de défis. Les choses sont tellement complexes et nous préférons travailler dans une dynamique d’efficacité et non dans l’urgence » a dit monsieur Dia, le directeur exécutif de Goree institute.

Selon lui, l’Afrique doit être le protagoniste de son propre avenir. « Pour combler le gap et répondre aux réels problèmes, nous devons cultiver le leadership. Notre prétention n’est pas de changer le monde, mais de contribuer à changer le monde. Cela se fait avec les jeunes » ajoute t-il dans ses propos.

L’avenir, poursuit-il, c’est maintenant les inviter à être une force de proposition et d’innovation et non une force de contestation et de lamentation.

Des propos que notre interlocuteur juge importants. Car, explique t-il, la fondation Konrad Adenauer et Goree institute forment 20 jeunes au leadership. Il est d’avis que l’implication des jeunes dans le processus des décisions est utile : « ils sont attendus à donner leur opinion dans plusieurs problématiques ».

En tout cas, l’Afrique a besoin d’une nouvelle génération de leaders. C’est pour contribuer au développement de leur continent.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Laisser un commentaire