Laurent Paga  Moudouma  : « Les législatives se dérouleront normalement»

Annonces

Partagez!

 Contrôleur budgétaire au ministère du Budget au Gabon, Laurent Paga Moudouma est d’avis que toutes les dispositions ont été prises pour un bon déroulement du scrutin. En marge de l’atelier sur les flux financiers illicites en provenance d’Afrique, l’homme s’est livré aux questions de notre rédaction au Sénégal

Africtelegraph : Le montant des flux financiers illicites en provenance d’Afrique donne souvent le vertige. Quelle lecture en faites-vous ?

Laurent Paga : Evidemment, le problème est préoccupant ; car les flux financiers sont souvent de l’argent qui proviennent hors circuit budgétaire chez nous, l’Etat qui est le principal employé.

Comment les choses se passent au Gabon ?

Au Gabon, j’avoue que beaucoup d’efforts ont été réalisés sur le plan de la loi, notamment par la commission contre l’enrichissement illicite et puis, il y’a des initiatives que l’Etat a prises. Aussi, il y’a une bonne gestion de gouvernance. Comme vous le savez de la loi à l’application, il y’a quelques soucis.

On parle souvent le blanchiment  d’argent dans plusieurs pays africains. On débute les législatives au Gabon ; ne craignez-vous pas la circulation de l’argent sale durant ses élections ?

 Il faut dire que les élections sont généralement financées par l’Etat notamment dans le cadre de son budget. N’est-ce pas ; en tout cas, toutes les élections, l’Etat gabonais a pris le soin pour prendre les dispositions nécessaires. En ce qui me concerne, je n’ai aucune crainte.

Africtelegraph : Au regard de tout cela, l’opposition sème souvent le doute sur le régime en place. Est-ce une réalité ?

Laurent Paga : L’opposition est dans son rôle ; elle est dans son rôle même s’il n’y a pas de problème particulier d’enrichissement illicite. L’opposition est dans son rôle pour dénoncer. Maintenant, au Gabon est-ce que l’opposition dépasse ses activités, je ne saurais le dire. Ce qui est sûr, la vitalité de la démocratie au Gabon est une réalité. L’opposition dit souvent ce qu’elle a envie de dire et, le pouvoir réagit en fonction des réalités.

Pouvez-vous assurer les Gabonais en soutenant que les élections législatives se dérouleront normalement ?

 Je pense par l’affirmative pour une raison simple. IL y’a de cela un an ou deux, en 2016, nous avons eu des élections très agitées. Croyez moi, les Gabonais n’ont plus envie de revivre cela. Les acteurs politiques que ce soit du pouvoir ou de l’opposition ont fait des efforts considérables dans ce sens pour, faire en sorte que les élections législatives se déroulent de manière  apaisée. Personnellement, je n’ai aucun doute.

Que faut-il pour réconcilier Jean Ping et Ali Bongo

 je crois que vous avez la réponse

Non pas du tout!

Il faut que les deux s’assoient autour d’une table ; Pour le moment, il y’a des réticences au niveau de l’opposition. Je signale que beaucoup de membres de l’opposition sont d’accord, excepté Jean Ping et quelques uns.

Pourquoi

 Il faut leur poser la question

LIRE AUSSI  Atelier de renforcement sur le rôle du Parlement dans la lutte contre les flux financiers illicites

 

 

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Be the first to comment on "Laurent Paga  Moudouma  : « Les législatives se dérouleront normalement»"

Laisser un commentaire