Le Maroc veut intégrer la CEDEAO

Le Maroc veut intégrer la CEDEAO

Annonces

Partagez!

La CEDEAO aura un nouveau membre. Il s’agit bel et bien du Maroc. Le pays a présenté sa demande d’adhésion « à part entière » à la communauté ouest-africaine.

C’est la présidente du Liberia Ellen Johnson Sirleaf qui a reçu la demande. C’est en sa qualité de présidente en exercice de la CEDEAO.

Selon les autorités marocaines, cette demande s’inscrit « dans la droite ligne de la politique africaine du Souverain, couronnée par le retour du Royaume au sein de l’Union Africaine ».

« Faute de parvenir à une intégration économique maghrébine, le Maroc se tourne vers son sud et décide d’intégrer l’organisation sous régionale ouest-africaine », explique-t-on.

La CEDEAO, c’est 320 millions d’habitants, la population la plus jeune au monde, répartie sur 5,1 millions de km2, pour un PIB total supérieur à 700 milliards $. Elle a déjà instauré la libre circulation qui s’applique petit à petit dans les faits, et elle souhaite établir une monnaie unique à l’horizon 2020.

La CEDEAO compte 15 membres que sont : Bénin, Burkina Faso, Cap-Vert, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Côte d’Ivoire, Libéria, Mali, Niger, Nigéria, Sénégal, Sierra Leone et Togo.

La CEDEAO dépasserait la Turquie et s’approcherait de l’Indonésie en termes de PIB si elle acceptait l’intégration du Maroc.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Laisser un commentaire