Le rand sud-africain en tête des devises émergentes en 2023

Johannesburg City Centre, Johannesburg, Afrique du Sud.Johannesburg, en Afrique du Sud.

Ads

Partagez!

En 2023, le rand sud-africain se retrouvera à la tête des devises des marchés émergents, d’après les stratèges de la Société Générale. Les analyses de la banque française prévoient une appréciation de 3,5% de cette monnaie contre une dépréciation moyenne de 2,5% des EMFX.

Selon une note publiée cette semaine par la Société Générale, le rand sud-africain va dominer les devises des marchés émergents l’année prochaine. Les stratèges de la banque française prévoient un gain de 3,5 % d’ici 2023, contre une perte moyenne de 2,5 % pour les autres devises EMFX. La monnaie de la nation arc-en-ciel devrait s’échanger à 16,50 contre le dollar américain au dernier trimestre 2022, et à 15,80 au troisième trimestre 2023. Lundi 12 septembre, elle s’échangeait autour de 17,06 pour un dollar. 

Seule à bénéficier des perspectives « légèrement haussières »

La Société Générale indique dans sa note de rechercche qu’elle pense « que la plupart des devises des pays émergents enregistreront de mauvaises performances lors des transactions Spot (change comptant) au cours de l’année prochaine ». Elle précise que le rand est la seule devise qui présente des perspectives « légèrement haussières » parmi ses 19 autres paires. Ce statut s’expliquerait par la hausse des taux d’intérêt et les bénéfices du plan colossal de relance des investissements dans les infrastructures en Chine.

En effet, l’Afrique du Sud est un important exportateur de matières premières du géant asiatique. Elle exporte principalement du platine, de l’or, des minerais de fer, du charbon et des combustibles solides similaires. L’empire du milieu est d’ailleurs son principal partenaire commercial depuis plus de dix ans. En 2020, il a comptabilisé 11,5% de produits exportés contre 20,8% d’articles importés. Derrière, se trouvent les Etats Unis (8,4% vs 6,4%) et l’Allemagne (7,5% vs 9,1%).

Un gain d’environ 6,0 % pour effacer les pertes

Depuis le début de l’année en cours, le rand souffre de la remontée du dollar américain et des difficultés économiques en Afrique du Sud. Il a même perdu plus de 5 % de sa valeur par rapport au dollar en août dernier. Ce qui en fait la deuxième monnaie la moins performante parmi les devises des marchés émergents. Dans les mois à venir, la devise sud-africaine devrait prendre sa revanche. Les analystes s’attendent à un gain d’environ 6,0 % à 16,30 par dollar en un an. Elle pourra ainsi effacer la plupart de ses pertes enregistrées jusqu’à présent.

A l’inverse, les autres devises des marchés émergents auront du mal à regagner le terrain perdu cette année. En cause, le maintien du dollar à la hausse grâce à des augmentations incessantes des taux de la Réserve fédérale et d’une croissance de la demande de valeurs refuges. Par conséquent, les EMFX vont continuer à traverser une période de volatilité élevée jusqu’à ce que le dollar américain atteigne un point culminant. Cette année, le yuan chinois a baissé d’environ 9 %. Quant à la lire turque, elle a chuté de près de 26 %, en plus des 44 % qu’elle a perdus en 2021. Pour ce qui concerne le rouble russe, il devrait s’affaiblir de plus de 15 % malgré l’embelli de ces derniers mois.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Le rand sud-africain en tête des devises émergentes en 2023"

Laisser un commentaire