« Le Sénégal entrera dans la cour des grands en Afrique » selon Makhtar Cissé

Annonces

Partagez!

 »Nous avons 560 milliards de mètres cubes du gisement Grand Tortue-Ahmeyim, à cheval entre le Sénégal et la Mauritanie, à partager entre les deux pays (environ 280 milliards de mètres cubes pour chaque pays avec un début de production attendu pour 2022’’. C’est ce qu’a déclaré Moumadou Makhtar Cissé, ministre du Pétrole et des Energies. 

S’agissant du pétrole, le ministre sénégalais du pétrole a dit « les ressources en place sont estimées à environ 3, 7 milliards de barils pour SNE dont 2,5 milliards de barils de pétrole Fan-1.’’Depuis 2014, SNE a fait l’objet d’évaluation (avec 8 puits d’exploration forés puis rebouchés). Les ressources récupérables sont évaluées à environ 563 millions de barils avec le démarrage de la production prévue en 2022’’, poursuit le ministre du pétrole. Dans ses explications, monsieur Cissé a fait savoir aussi que « les ressources gazières découvertes au large du Sénégal, classent le pays au 5ème rang en Afrique et 27ème rang mondial sur la base de données de la revue statistique BP) dans le monde ». Globalement,  dit-il, les ressources en hydrocarbures (pétrole et gaz réunis) placeraient notre pays au 7ème rang en Afrique et au 25ème rang au niveau mondial’’. Avec la mise en production de ces différentes découvertes, le ministre du pétrole martèle que «  le Sénégal entrera dans la cour des grands pays producteurs d’hydrocarbures en Afrique en particulièrement de gaz’’.

LIRE AUSSI Lutte contre la vie chère au Gabon: 58 produits exonérés d’impôts pour six mois

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Laisser un commentaire