Législatives au Gabon: L’impact après la proclamation des résultats

*** Local Caption *** Cour Constitutionnelle, rentrŽe solennelle 2016 en prŽsence du prŽsident de la RŽpublique . En prŽsence de nombreuses personnalitŽs .

Annonces

Partagez!

La proclamation des législatives aura comme répercussion la démission du gouvernement et le ralentissement du fonctionnement des institutions Républicaines.

La proclamation des résultats définitifs des législatives par la cour constitutionnelle sonne aujourd’hui la fin de l’ère Issoze Ngondet à la tête du gouvernement. C’est la première conséquence et d’ailleurs la majeure qui en découle de cette proclamation.

Ainsi, le premier ministre devrait se rendre à Rabat au Maroc pour remettre la démission du gouvernement au chef de l’Etat. Toutefois, le gouvernement sortant devrait assurer les affaires courantes jusqu’à la nomination d’un nouveau premier ministre et la composition d’une nouvelle équipe gouvernementale.

Ce qui entraînerait entre temps un ralentissement du fonctionnement des institutions Républicaines. Par la suite,  aura lieu la prestation de serment des nouveaux députés à l’assemblée nationale. Celle-ci sera ainsi restaurée de la plénitude de ses pouvoirs mais ceux transférée au Sénat après sa dissolution en Avril dernier.

Une fois en fonction, les nouveaux députés devront voter les lois, conduire les réformes initiées par le président de la République, et veiller au suivi de la politique générale du gouvernement. Il ressort également que la taille du nouveau gouvernement sera réduite.

RECHERCHER :HOMEPOLITIQUE

LIRE AUSSI Législatives 2018: 22 recours enregistrés à la Cour constitutionnelle

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

1 Comment on "Législatives au Gabon: L’impact après la proclamation des résultats"

  1. « le premier ministre devrait se rendre à Rabat au Maroc pour remettre la démission du gouvernement au chef de l’Etat ». Vraiment faut-il faire le voyage du PM à Rabat pour allez poser la démission, ce qui voudrait dire qu’un parterre des membres des institutions devront faire le déplacement avec leur cabinet, femmes et bonnes amies. Puis enfin renommer PM Issose Ngondet IV devrait repartir avec les membres du gouvernement à Rabat pour prêter serment devant le sosie cire d’Ali qui ne plus venir au Gabon de peur de fondre, car il fait trop chaud. Mais enfin proclamez nous cette merdique vacance de pouvoir pour que la barbie Milibebou Obusson gère cet espèce de transition afin que ce pays soit mieux géré.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*