Les «Black stars» qui réclamaient un milliard de francs Fcfa déboutés

Trophée des championsTrophée des champions

Annonces

Partagez!

La 4ème chambre de la première section du tribunal de grande instance de Paris, a déclaré, le 12 février 2019, nul et de nul effet le contrat conclu le 27 mars 2013, pour l’organisation du Trophée des champions 2013 entre l’association Blacks Stars et la Ligue de football professionnel.

Par Paulin Ebo

La 4ème chambre du tribunal de grande instance de Paris, a ainsi débouté l’association Blacks Stars de toutes ses demandes principales et accessoires. Elle a aussi débouté la Ligue de football professionnel et la Commission nationale d’organisation et de gestion des événements et manifestations à caractère national et international (CNOGEMCNI) de leurs demandes reconventionnelles en paiement de dommages et intérêts. Elle condamne également l’association Blacks Stars aux dépens.

A l’origine de la délocalisation à Libreville du match de football opposant le vainqueur de la Coupe de France au champion de France, en août 2013, l’association des anciennes gloire africaines avait décidé d’ester en justice la Ligue française de football professionnel (LFP) et le Comité olympique gabonais (COG), pour «rupture abusive de contrat».

Flouée par la Ligue française de football professionnel (LFP) et le Comité olympique gabonais (COG) au sujet de l’organisation du Trophée des champions à Libreville en août 2013, l’association Black Stars, dirigée par Eric Fabre et regroupant de nombreuses anciennes gloires du football africain, avait réclamé à la LFP et au gouvernement une somme de 1,5 million d’euros (environ 1 milliard de Fcfa) de dommages et intérêts pour «rupture abusive de contrat», et porté l’affaire au tribunal de grande instance de Paris.

Pour rappel, l’organisation à laquelle appartiennent d’anciens footballeurs professionnels tels que Roger Milla, Joseph-Antoine Bell, Jimmy Adjovi Boco ou Daniel Cousin était à l’origine de ce projet du Trophée des champions 2013 au Gabon. Mais par le fait d’un marché pour le moins douteux passé entre l’Etat et la LFP, l’association Black Stars s’était vue mise à l’écart au profit d’une structure publique fraîchement créée.

Il s’agit de la Commission nationale d’organisation et de gestion des événements et manifestations à caractère national et international (CNOGEMCNI). Depuis lors, les «Black stars» avaient vivement exprimé leur mécontentement, avant de porter l’affaire devant les tribunaux.

LIRE AUSSI Daniel Cousin jette un pavé dans la mare

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

EBO Paulin
Paulin Ebo est un journaliste sportif gabonais. Il possède une dizaine d'années d'expérience. Après ses études à l'université Omar Bongo, il a travaillé pour plusieurs médias locaux.

Be the first to comment on "Les «Black stars» qui réclamaient un milliard de francs Fcfa déboutés"

Laisser un commentaire