Les évêques congolais pour des voies pacifiques et démocratiques

Les évêques du CongoLes évêques du Congo

Annonces

Partagez!

La République Démocratique du Congo est un pays mal gouverné. Ce qui ouvre la porte à l’anarchie et entretient un climat économique, social et politique favorable à la balkanisation.

C’est à cette conclusion que les évêques catholiques de l’Assemblée provinciale de Bukavu ont abouti à l’issue de leur session ordinaire qui s’est tenue du 8 au 15 mai 2017 à Uvira, dans la province du Sud-Kivu.

Tout en déplorant le déficit de l’autorité de l’État et la mauvaise gouvernance dans le pays, les évêques de la province ecclésiastique de Bukavu affirment avoir constaté aussi que l’impasse politique et l’éclipse de l’État règnent en République Démocratique du Congo (RDC).

Au nombre de cinq prélats, ils invitent à cet effet le peuple congolais à prendre sa destinée en mains en évitant toute violence.

Dans le communiqué final parvenu à notre rédaction, les évêques soulignent que la confusion est générale. Et pour cause : les structures de l’État étant défaillantes sont devenues, en plus, illégales, sinon inconstitutionnelles.

Selon les évêques, le déficit de l’autorité de l’État évolue de façon croissante, un constat établi depuis bien des décennies. Le pays, peut-on lire, se trouve encore fragile que jamais. Sur le plan politique, il est exposé à tous les vents. Heureusement, disent-ils, qu’il y a l’Accord de la Saint Sylvestre qui les légitime jusqu’à la tenue des élections prochaines du 31 décembre 2017.

Par ailleurs, les évêques en ont appelé à l’application de l’Accord du 31 décembre 2016. Les Congolais, en tant que Souverain primaire, sont appelés à prendre en mains leur destinée par les voies pacifiques et démocratiques, dans la non-violence active et évangélique.

En clair, toutes les institutions de l’Etat sont illégitimes raison pour laquelle, ils affirment devant ce marasme, que globalement, dans l’exercice de leurs devoirs envers la population, la classe politique congolaise a failli.

A noter que c’est Mgr François-Xavier Maroy qui préside la province ecclésiastique de Bukavu. Elle comprend l’archevêché de Bukavu, le diocèse de Butembo-Beni, le diocèse de Kindu, l’évêché d’Uvira et l’évêché de Kasongo.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Laisser un commentaire