Les militaires au pouvoir au Mali, les autorités sortent du silence

Ads

Partagez!

Les autorités maliennes sont sorties du silence pour tenter de calmer la situation, plusieurs heures après le début des événements survenus à Bamako et Kati mardi matin.

Dans un communiqué publié et signé par le Premier ministre Boubou Cissé, le gouvernement appelle à la raison et au sens patriotique et demande de faire taire les armes.

Tout en appelant à l’apaisement, le gouvernement affirme se rendre « disponible dès l’instant de ce communiqué pour engager un dialogue fraternel afin de lever tous les malentendus. Une main tendue aux mutins qui n’aura pas permis d’éviter l’arrestation du président malien, en fin de journée.

C’est toujours un crève-cœur que de voir l’arrivée de militaires au pouvoir. Aucun démocrate ne saurait s’en réjouir. C’est de tout temps le symbole d’un échec collectif et en premier lieu de celui de tous les corps Institutionnels. Une République ne saurait se satisfaire de cela.

Lorsque l’Etat a fondamentalement démissionné et qu’il n’a plus de base autre que la volonté de conserver le pouvoir à tout prix et asservir le peuple, lorsque le pouvoir devient autiste…

Alors la chute est proche et la porte est ouverte à tous les vents, à toutes les aventures y compris celle de militaire dont on ne sait jamais comment elle se termine.

LIRE aussi: Mali : Le président arrêté par les mutins

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Be the first to comment on "Les militaires au pouvoir au Mali, les autorités sortent du silence"

Laisser un commentaire