Liberté de la presse : La Centrafrique perd trois places dans le classement mondial

Faustin-Archange Touadéra, Président de la CentrafriqueFaustin-Archange Touadéra, Président de la Centrafrique

Ads

Partagez!

D’après le classement mondial de la liberté de la presse de 2017, publié le 26 avril dernier par Reporter sans frontière (RSF), le pays de Touadéra occupe la 113e position sur 180.

C’est sans doute les faits observés en 2016 dans ce pays qui lui ont fait perdre trois places dans le classement mondial de la liberté de la presse. D’abord on note un conflit foncier opposant les journalistes à la famille de l’ancien président centrafricain, le défunt Ange Félix Patassé. Ce conflit a donné lieu à la fermeture et à la confiscation de la maison de presse de Bangui.

A cela s’ajoute de nombreuses attaques perpétrées contre les médias et l’emprisonnement de journalistes. On déplore d’ailleurs la mort de 8 journalistes en 2016.

En rappel, la République centrafricaine occupait la 110e place en 2015.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Liberté de la presse : La Centrafrique perd trois places dans le classement mondial"

Laisser un commentaire