Libye : Emoi après l’assassinat d’une célèbre avocate

Ads

Partagez!

Hanane al-Barassi, figure de la cause des femmes et de la lutte contre la corruption, a été abattue mardi en pleine rue à Benghazi, dans l’est du pays.

L’assassinat d’une célèbre avocate suscite une vive émotion en Libye. Hanane al-Barassi, figure de la cause des femmes et de la lutte contre la corruption dans le pays, a été abattue en plein rue par des hommes armés non identifiés mardi 10 novembre à Benghazi, dans l’est du pays. Elle a reçu 30 balles tirées à bout portant, selon RFI.  

L’avocate et militante des droits de l’Homme de 46 ans donnait régulièrement la parole à des femmes victimes de violences, dans des vidéos qu’elle diffusait sur les réseaux sociaux. Ce, malgré les nombreuses menaces de mort qu’elle recevait. La veille de son assassinat, elle avait annoncé qu’elle publierait une vidéo exposant la corruption du fils de Khalifa Haftar.

Il s’agit du fils du maréchal de 75 ans dont «l’Armée nationale libyenne» (ANL) contrôle une large partie du pays, et qui veut s’emparer de la capitale Tripoli, siège du «gouvernement d’union nationale» reconnu par l’ONU. Dans un communiqué ce mercredi, la Mission d’appui des Nations unies en Libye (MANUL)) a condamné «fermement» l’assassinat d’Hanane al-Barassi, appelant les autorités à agir pour «mettre fin à l’impunité».

Amnesty international a également condamné la mort de l’avocate, estimant que son assassinat «met en évidence la menace qui pèse sur la vie des femmes qui s’expriment sur les questions politiques en Libye». Cet assassinat intervient près d’un an et demi après la disparition de la parlementaire Siham Sergewa, enlevée par un groupe armé à Benghazi après avoir avait critiqué l’offensive lancée par le maréchal Haftar sur Tripoli. Elle n’est jamais réapparue.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Libye : Emoi après l’assassinat d’une célèbre avocate"

Laisser un commentaire