Madagascar : Le bras de fer entre le pouvoir et l’opposition se poursuit

Le président de Madagascar Hery RajaonarimampianinaLe président de Madagascar Hery Rajaonarimampianina

Annonces

Partagez!

Les deux parties ne s’accordent pas sur le choix du nouveau Premier ministre.

C’est une grosse polémique qu’entretient la classe politique malgache depuis quelques mois. Le pouvoir et l’opposition sont en désaccord sur le choix du nouveau chef du gouvernement. La raison en est que les deux parties revendiquent la majorité au parlement. Par conséquent, chacun rejette la proposition de personnes à nommer à la tête du gouvernement.

D’un côté, le président de la République Henry Rajaonarimampianina refuse de nommer un Premier ministre de l’opposition, de l’autre côté, l’opposition n’accepte pas un chef du gouvernement issu du parti au pouvoir. D’où le blocage du fonctionnement des institutions. La tension entre les deux camps reste vive et personne n’est prête à céder. Pourtant, l’actuel Premier ministre, sur décision de la cour constitutionnelle, devra quitter ses fonctions au plus tard le 12 juin.

Cette même décision demande au chef de l’État de nommer un Premier ministre. Mais jusqu’ici personne n’est désignée, car aucun accord n’a encore été  trouvé. Du côté présidentiel, le président du Sénat Rivo Rakotovao par ailleurs chef du parti au pouvoir, le HVM, affirme que le président ne nommera pas un Premier ministre venant de son parti. Mais il devra désigner quelqu’un de neutre, un Premier ministre de consensus venant ni du pouvoir, ni de l’opposition.

Il faut rappeler que cette crise est née suite au rejet par l’opposition de la nouvelle loi électorale malgache. Ce qui a entraîné de nombreuses manifestations. Malgré les médiations nationales et internationales, les tensions restent vives. Ce qui demeure inquiétant du fait de la tenue dans quelques mois des élections générales conformément aux délais fixés par la cour constitutionnelle.

LIRE AUSSI  Madagascar : Vers un Gouvernement d’union nationale

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

1 Comment on "Madagascar : Le bras de fer entre le pouvoir et l’opposition se poursuit"

  1. La situation politique anti-constitutionnelle va de pire en pire plonger le pays dans risque réel de guerre civile, le premier responsable étant le Président de la République qui ne respecte jamais la constitution!

Laisser un commentaire