Malawi : premier test à grande échelle d’un vaccin contre le paludisme

teste du paludismeteste du paludisme

Annonces

Partagez!

La campagne de vaccination qui débute ce mardi 23 avril dans la capitale malawite Lilongue vise à confirmer l’efficacité du RTS,S, premier sérum jusqu’à présent ayant montré une efficacité protectrice contre la malaria chez le jeune enfant.

Une campagne de vaccination contre le paludisme débute ce 23 avril 2019 au Malawi. Elle servira de test grandeur nature du vaccin expérimental le plus avancé à ce jour contre le paludisme, une maladie qui fait des ravages en Afrique.

Baptisé «Mosquirix» ou RTS,S,  ce sérum est le premier vaccin antipaludique au monde, et le seul jusqu’à présent, ayant montré une efficacité protectrice contre la malaria chez le jeune enfant. Il agit contre le Plasmodium falciparum, le parasite le plus mortel à l’échelle mondiale et le plus prévalent sur le continent. 

Il a permis de réduire de 39%, le nombre d’épisodes paludiques chez les enfants de 17 mois à 5 ans lors des essais préliminaires menés de 2009 à 2015. Son efficacité est certes relative, mais les chercheurs et les autorités sanitaires espèrent qu’associer aux moyens de prévention tels que les moustiquaires, il permettra de réduire significativement le nombre de victimes.

La campagne qui débute ce jour à Lilongue, la capitale malawite, vise donc à confirmer son efficacité sur des enfants âgés de moins de 2 ans, les plus vulnérables à la maladie. Cette campagne se poursuivra la semaine prochaine au Ghana et au Kenya, les deux autres pays pilotes du programme de mise en œuvre à grande échelle de ce vaccin.

L’Organisation mondiale de la santé (Oms), qui a recommandé son introduction pilote dans ces trois pays africains, espère vacciner 120.000 enfants dans chacun de ces Etats d’ici à 2020. Rappelons  que l’Afrique est le continent qui paie le plus lourd tribut du paludisme, avec 90% des 435.000 personnes tuées dans le monde en 2017 par cette maladie transmise à l’Homme par la piqûre d’un moustique infecté.

LIRE AUSSI Afrique : Lancement du 2e Forum de l’OMS sur la santé

Comments

commentaires

Actualité africaine

Laisser un commentaire