Manifestations en Guinée: Une stratégie contre-productive de l’opposition

Annonces

Partagez!

Didier Dialor Fall, professeur consultant international estime que les manifestations en Guinée sont une stratégie contre-productive de l’opposition.

Dans une analyse sur la situation politique en Guinée, le professeur affirme que les manifestations sont le fait que les populations de kindia n’ont pas  accepté l’installation du maire désigné dans les accords.

Pour les populations de cette zone, le maire que la loi ou le vote a reconnu n’est pas celui désigné aux termes des accords. Ce qui explique les manifestations. Si on substitue la loi à des accords, on risque de s’opposer à la base électorale.

A ce niveau, soutient Didier Dialor Fall, les populations ne voient pas forcément un parti politique, mais un résident qu’elles connaissent bien et apprécient. Le même phénomène s’est produit dans les fiefs de la majorité sans que les militants de cette dernière ne se comportent de façon violente » a dit le professeur.

Pour le professeur, les manifestations en Guinée constituent une stratégie qui nuira, à terme, aux ambitions de l’opposition. Tout en reconnaissant que l’opposant Cellou Dalein Diallo est bien dans son rôle, il a toutefois prévenu que tous les raccourcis ne sont pas humainement bons pour accéder au pouvoir.

LIRE AUSSI  Guinée : L’Opposition annonce une manifestation le 4 Août 2016

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Be the first to comment on "Manifestations en Guinée: Une stratégie contre-productive de l’opposition"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*