Marcel de Souza : « Au Mali, nous n’avons pas besoin d’une force de maintien de la paix »

Marcel Alain De Souza de la CEDEAOMarcel Alain De Souza de la CEDEAO

Ads

Partagez!

« Nous n’avons pas besoin d’une force de maintien de la paix, au Mali ». C’est ce qu’a déclaré Marcel de Souza. Il est le président de la commission de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest.

A l’ouverture de la 38ème session ordinaire du conseil de médiation et de sécurité de la CEDEAO, Marcel de Souza s’est exprimé sur la situation au Mali. Pour le président de la commission économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, il faut créer la paix avant de la maintenir.

Des propos qu’il a tenus, à l’occasion de la 38 ème session ordinaire du conseil de médiation et de sécurité sur les défis sécuritaires de la CEDEAO. « Si rien n’est fait au Mali, la situation sécuritaire va exploser et déstabiliser toute la région ouest-africaine » dit-il.

Compte tenu de tout cela, De Souza juge utile la tenue prochaine dans ce pays d’une conférence internationale. C’est pour lutter contre le terrorisme en Afrique de l’Ouest, avec pour but de réfléchir sur la stratégie régionale à même d’imposer la paix au Nord Mali.

S’agissant du Niger, il a fait comprendre que « ce pays est confronté à une situation difficile, avec le groupe Boko Haram au Sud, les djihadistes et pro-Azawad à l’Ouest, et à une multiplication des camps de réfugiés à l’Ouest et au Sud du pays ».

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Laisser un commentaire