Maroc : Deux Journalistes espagnols expulsés, le Rif en cause

deux journalistes espagnols

Annonces

Partagez!

Vendredi 28 juillet 2017 – Deux journalistes espagnols ont été expulsés du Maroc. Un comportement que le Comité pour la protection des journalistes dénonce catégoriquement. 

Pour le coordonnateur du programme Afrique du Nord du CPJ, « les autorités marocaines tentent d’empêcher des nouvelles de manifestations dans la région nord du Rif d’atteindre un public international ». Pour sa part, Sherif Mansour dit depuis Washington, DC « Nous appelons les autorités marocaines à lever toute restriction sur la capacité de Navazo et Sanz à entrer dans le pays. Et de permettre aux journalistes de rendre compte librement. Y compris à partir du Rif. » La situation y est dramatique et demeure chaotique.

Sanz – qui vit à Ceuta, où El Correo Diplomatico est basé – a déclaré au CPJ qu’il était entré au Maroc en Mars. Il voulait faire un rapport sur les manifestations. En tout état de cause, le Maroc vient d’expulser les deux journalistes espagnols. Ils étaient en plein reportage dans la région de Tetouan.

En outre, le Maroc subit de plus en plus de pression de la communauté international sur la crise du Rif. Elle a été initiée sur le modèle des révolutions arabes. Mais elle semble désormais s’éteindre. Le Royaume Chérifien est classé 133ème devant l’Algérie sur 180 par Reporter sans Frontière en terme de liberté de la presse.

 

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper Akouegnon
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Laisser un commentaire