Maroc : ouverture du procès du viol collectif d’une adolescente

khadijakhadija

Ads

Partagez!

Les 12 accusés, âgés de 19 à 29 ans, comparaissent ce mardi pour le viol d’une adolescente de 17 ans en août dernier.

Douze jeunes hommes, âgés de 19 à 29 ans, comparaissent ce mardi devant la chambre criminelle de la cour d’appel de Beni Mellal, dans le centre du Maroc. Ils sont accusés d’avoir séquestré et violé collectivement une adolescente de 17 ans en août dernier dans son village à Oulad Ayad.

Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, celle-ci a raconté avoir été kidnappée, séquestrée, violée et martyrisée pendant deux mois par des jeunes hommes de son village.  L’affaire a fait grand bruit dans le pays, suscitant une forte mobilisation contre «la culture du viol et de l’impunité».

Les agresseurs présumés sont jugés pour des chefs de «traite d’être humain», «viol», «constitution d’une bande organisée» ou «enlèvement et séquestration». Ils ont avoué les faits qui leur sont reprochés pendant l’interrogatoire de police.

Ils ont cependant pour la plupart nié devant le juge d’instruction, selon l’avocat de la victime. En décidant de briser le silence, l’adolescente a fait preuve d’un grand courage, dans une société où le sujet reste encore tabou.

LIRE AUSSI Une ivoirienne violée au Maroc, raconte son calvaire

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Maroc : ouverture du procès du viol collectif d’une adolescente"

Laisser un commentaire