Sénégal : Si Macky Sall veut le dialogue, il n’a qu’à donner des gages de bonne volonté  

Me Doudou NdoyeMe Doudou Ndoye

Annonces

Partagez!

Me Doudou Ndoye est un ancien ministre de la justice du Sénégal. Juriste de formation, politique à la fois, l’homme se prononce sur  le cas Karim Wade, fils de l’ancien président du Sénégal.

« Sur le plan du droit, une personne condamnée de façon définitive ne peut plus être candidat à une élection quelconque.  Il y a une peine d’emprisonnement qui a été prononcée. Il a été gracié » a dit Me Doudou Ndoye. Pour l’ancien ministre de la justice, cela veut dire que vous ne purgez pas, mais la peine existe.

« Il ne peut pas être candidat. J’ai répondu en droit, sans opinion personnelle. Toute personne qui dit autre chose dit le contraire et ne connait rien du droit » » ajoute t-il. Cependant, Me Doudou Ndoye ne dit pas que cette situation de Karim Wade est définitive. Il y a une évolution qui pourrait emmener le fils de Me Abdoulaye Wade à voir sa candidature pour la présidentielle 2019 validée.

« Il faut que l’Assemblée nationale lui vote une loi d’amnistie. Si Macky Sall veut le dialogue, il n’a qu’à donner des gages de bonne volonté. L’Assemblée nationale est son Assemblée nationale. Elle lui vote tout ce qu’il veut. Il n’a qu’à présenter une loi d’amnistie pour enlever tout ce qui concerne Aida Ndiongue, Karim Wade et tous ces gens-là qui ont été jugés de façon circonstancielle », poursuit-il.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Be the first to comment on "Sénégal : Si Macky Sall veut le dialogue, il n’a qu’à donner des gages de bonne volonté  "

Laisser un commentaire