Me Ndèye Fatou Touré : Le Sénégal un État violateur dans l’espace Cedeao

Me Ndèye Fatou TouréMe Ndèye Fatou Touré

Annonces

Partagez!

Une robe noire étale sa colère au Tribunal de Dakar. Il s’agit de Me Ndèye Fatou Touré qui faisait sa plaidoirie, pour défendre les causes de son client le député maire de Dakar, Khalifa Sall.

« J’espère que nous aurons gain de cause cette fois-ci. Car, l’obligation première qui nous incombe c’est de faire cesser la violation », a dit l’avocate Ndèye Fatou Touré. Selon elle, le fait que l’arrêt de la Cour de justice de la CEDEAO n’ait pas été respecté alors que le Sénégal, fait partie des Etats censeurs de cette juridiction communautaire.

« Si on avait appliqué la décision de la CEDEAO, la procédure allait être annulée puisque les prévenus sont en détention à cause de la violation de leurs droits. Nous avons un Etat violateur dans l’espace CEDEAO », poursuit-elle.

Abondant dans le même sens, Me Amadou Kane évoque l’article 5 du règlement de l’Uemoa transposé dans l’article 55 alinéa 10 du Code de procédure pénale (Cpp). « Aujourd’hui, avec l’arrêt que vous avez, vous avez les prérogatives de faire cesser les poursuites », dit-il.

LIRE AUSSI  Sénégal : La Cour de Justice de la CEDEAO donne raison à Khalifa Sall

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Be the first to comment on "Me Ndèye Fatou Touré : Le Sénégal un État violateur dans l’espace Cedeao"

Laisser un commentaire