« Les menaces à la sécurité publique ne seront pas tolérées » selon Adama Barrow

Adama BarrowAdama Barrow

Ads

Partagez!

Les événements de vendredi dernier à Kanilai ont mal viré. Ils ont causé des désagréments. Une personne a perdu la vie, y compris la blessure de deux autres personnes. Aussi, 22 personnes sont arrêtées.

« Au cours des échanges, deux manifestants et un officier de l’Ecomig ont été blessés. Malheureusement, l’un des manifestants blessé est décédé à l’hôpital Efst à Banjul ». C’est Mai Ahmed Faty, ministre de l’Intérieur, qui a apporté ces précisions.

Il a soutenu qu’une enquête est totalement ouverte pour connaître les tenants et aboutissants de ces actes de vandalisme. Ce sont des événements qui n’ont pas eu lieu depuis le départ de Yahya Jammeh. Nombreux sont ceux qui pensaient que le pays est devenu calme.

Kanilai est le village de l’ancien président de la Gambie, Yahya Jammeh. Ses partisans exigent le retrait des forces de la CEDEAO, dans la zone.

« Les menaces à la sécurité publique ne seront pas tolérées » a dit le nouveau président de la Gambie. Adama Barrow, puisque c’est de lui qu’il s’agit, invite les Gambiens à garder leur calme. Il promet de faire régner la loi dans ce pays.

Au lendemain des incidents, il avait même convoqué d’urgence une réunion de crise pour se pencher sur la sécurité. « Toutes les régions et les communautés du pays sont sous l’autorité de l’Etat et ne peuvent fonctionner isolément » a précisé Adama Barrow.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Laisser un commentaire