Michaelle Jean sur la crise Togolaise: « Rien ne peut justifier les affrontements »

Michaelle jeanMichaëlle Jean

Annonces

Partagez!

Michaëlle Jean s’offusque totalement de la crise togolaise. Ellle a bien entendu les doléances exprimées par la coalition de l’opposition togolaise et la société civile et « renouvelle l’entière disponibilité de l’OIF, en lien avec ses partenaires, pour contribuer à la résolution de cette crise ».

« Il est primordial d’encourager toutes les actions de nature à contribuer à la résolution de cette crise et au retour à un climat apaisé. Toute la Francophonie s’inquiète et se mobilise face à cette situation qu’il faut à tout prix résoudre » dit-elle à travers un communiqué que nous avons reçu. Selon elle, c’est d’ailleurs dans cet État membre que doit se dérouler la 34ème session de la Conférence ministérielle de la Francophonie (CMF), prévue du 24 au 26 novembre prochain à Lomé.
« Rien ne peut justifier ces affrontements. Nous pensons aux victimes, aux familles endeuillées, au climat général de peur et de colère. Il faut impérativement privilégier le dialogue en toutes circonstances », poursuit  la Secrétaire Générale de la Francophonie, au sujet de la situation prévalant actuellement au Togo.
De violents affrontements ont éclaté au Togo après l’arrestation d’un imam proche de l’opposition. Ils opposent les partisans du pouvoir et ceux de l’opposition qui réclament le départ du Président Faure Gnassimbé. Les violences ont fait plusieurs morts, alors que la capitale, Lomé, est bouclée par les forces de sécurité.

LIRE AUSSI : Manifestations à Lomé : Des impacts négatifs sur l’économie du pays

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote

Mapote, journaliste Congolais

Be the first to comment on "Michaelle Jean sur la crise Togolaise: « Rien ne peut justifier les affrontements »"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher