Mort de l’étudiant Sénégalais : « L’Assassinat continue » selon le MEEL

L'étudiant sénégalaisL'étudiant sénégalais

Ads

Partagez!

Le mardi 15 Mai 2018, les assassins ont encore une fois ôté la vie à deux étudiants (dont Fallou Sene) qui ne faisaient que réclamer leur bourse.

« Alors que nous pleurons toujours la mort de notre frère Bassirou Faye, alors que nous continuons toujours d’exiger à ce que la lumière soit faite dans son dossier, voilà qu’on mette entre nos mains deux cadavres de camarades étudiants qui ne faisaient que réclamer leur bourse ». On peut lire dans le communiqué diffusé par les étudiants sénégalais.
En effet, après être restés plusieurs mois sans bourse, en vivant dans des conditions inhumaines, les étudiants de l’UGB ont décidé de se restaurer calmement comme cela s’est toujours fait en temps de crise, et surtout, de non paiement des bourses.
Pour le mouvement des étudiants libéraux, ils  furent « brutalisés, mitraillés à l’armement lourde et lâche des forces antirépublicaines et aux ordres d’un obscur dictateur ». Ils furent juste assassinés à dessein.
« Nos deux camarades dont Fallou Sene, sont tombés sur le glorieux champs de bataille, en refusant la généralisation des tentatives de bâillonnement, de misère et d’inhumanité que l’on tente de faire vivre aux étudiants. Trop c’est trop! La lâcheté doit cesser! Rappelons à l’opinion, qu’il y a juste deux mois, le MEEL avait crié à une tentative d’assassinat et demandé au procureur de s’auto-saisir lorsque les forces de ‘désordres’ avaient jeté une grenade lacrymogène dans une chambre du campus social de l’UCAD occasionnant un incendie qui a failli coûté la vie à des étudiantes, mais rien n’y fait. Plus loin en 2014, juste après l’assassinat de Bassirou Faye, le MEEL, appelait à la démission de Marie Teuw Niane, principale source, avec son président, du mal des étudiants, rien n’y est fait », poursuit le communiqué.
« Plus loin encore, lorsque, sous l’autel de l’ambition malsaine de diminuer le nombre d’étudiants; de diminuer le nombre de boursiers,  la réforme universitaire fut lancée, le MEEL avait tenu à alerter l’opinion sur les conséquences fâcheuses et ténébreuses de cette dernière, rien n’y est fait ».
Le MEEL, tout en s’inclinant devant la mémoire des victimes, réitère son engagement sans faille aux côtés des étudiants pour que les acquis du mouvement estudiantin ne soient jamais arrachés par le Ministre Marie Teuw Niane dont la carence et l’incompétence notoires conduisent les universités dans l’impasse générale. En conséquence, les étudiants libéraux exigent sans délai, les démissions des ministres Marie Teuw Niane et Aly Ngouille Ndiaye y compris  l’arrestation et la punition sévère des assassins.
« Nous exigeons le paiement intégral des bourses et autres allocations des étudiants. En même temps, ils demandent la convocation dans les meilleurs délais des assises universitaires afin de juguler le mal.
Nous présentons nos sincères condoléances aux familles éplorées, à la communauté estudiantine et au peuple , seul souverain ».

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Be the first to comment on "Mort de l’étudiant Sénégalais : « L’Assassinat continue » selon le MEEL"

Laisser un commentaire