Niger : Attaque meurtrière contre un camp de l’armée

Ads

Partagez!

Au moins 71 soldats tués mardi lors d’un assaut djihadiste contre un poste militaire à Inates, dans l’ouest du pays.

Au moins 71 militaires ont été tués mardi lors de l’attaque par des djihadistes d’un camp de l’armée à Inates, dans l’ouest du Niger. Le bilan fait également état de soldats «portés disparus», selon un communiqué du ministère la Défense, qui indique également qu’un «nombre important de terroristes (ont été) neutralisés».

Cette attaque est la plus meurtrière essuyée par l’armée nigérienne depuis le début des attaques djihadistes dans le pays en 2015. «Le président de la République, chef suprême des armées, Mahamadou Issoufou, a interrompu sa participation à la Conférence sur la paix durable, la sécurité et le développement en Afrique qui se tient en Egypte, pour rentrer à Niamey suite au drame survenu à Inates», a annoncé sur Twitter la présidence nigérienne.

Suite à cette attaque, le président français Emmanuel Macron a annoncé, en accord avec son homologue nigérien, le report à début 2020 du sommet avec les dirigeants des cinq pays du Sahel (Mali, Burkina Faso, Niger, Tchad et Mauritanie). Ce sommet devait se tenir le 16 décembre prochain à Pau. C’est dans cette ville qu’étaient basés la plupart des 13 soldats français décédés le 25 novembre dernier dans un double accident d’hélicoptère au Mali.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Niger : Attaque meurtrière contre un camp de l’armée"

Laisser un commentaire