Nigeria : 15 personnes enchaînées dans une «église» libérées par la police

Ads

Partagez!

Les victimes, âgées de 19 à 50 ans, étaient enchaînées dans un lieu de prière à Lagos, la plus grande ville du pays.

La police nigériane a annoncé avoir libéré mercredi 15 personnes enchaînées dans un lieu de prière lors de raids menés contre des «maisons de correction» religieuses à Lagos, la plus grande ville du pays. Les victimes, âgées de 19 à 50 ans, ont été retrouvées enchaînées aux jambes, a expliqué la police dans un communiqué.

Elles «avaient été amenées par leurs familles pour chercher de l’aide spirituelle dans le traitement de maladies mentales et d’autres maladies», a déclaré Bala Elkana, porte-parole de la police de l’Etat de Lagos. Onze personnes ont été arrêtées, dont le pasteur de «l’église de la bénédiction de la bonté», Sunday Joseph Ojo, qui prétend être un prophète.

Ce dernier  déclaré à la police qu’il avait la capacité de guérir les victimes et qu’il les avait enchaînées «pour empêcher toute évasion». Selon la police nigériane, certaines victimes ont passé plus de cinq ans dans cette «maison de correction».

Le raid de ce mercredi est le premier mené sur une «église». Jusqu’ici, les opérations de la police nigériane ont été menées dans plusieurs centres de correction islamiques dans le nord du pays. Ce qui a abouti à la libération de centaines de personnes.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Nigeria : 15 personnes enchaînées dans une «église» libérées par la police"

Laisser un commentaire