Nigeria : Abubakar Shekau, chef du Groupe Boko Haram, serait-il out ?

Abubakar Shekaru

Annonces

Partagez!

Tout semble indique qu’en dépit des combats qui se poursuivent, le redoutable commandant, Abubakar Shekau, serait personnellement hors d’état de nuire.

Abubakar Shekau, chef du groupe terroriste Boko Haram sévissant au Nigéria, au nord du Cameroun et une partie du Niger, aurait-il été blessé dans un bombardement de l’armée nigériane ? C’est la principale question devenue récurrente et qui taraude l’opinion africaine et même internationale depuis un moment.

Son absence constatée dans la nouvelle vidéo publiée par les membres du groupe armé nigérian Boko Haram dans la nuit de mardi à mercredi, sans que son commandant Abubakar Shekau n’y aparaisse, serait de nature à créditer la version de l’armée nigériane qui affirme l’avoir grièvement blessé dans un bombardement.

A travers l’enregistrement qui nous est parvenu, il apparait un homme habillé d’un long kamis blanc qui s’apparente à un imam, en train de présider les prières de l’Aïd devant des centaines de villageois amaigris mêlés aux enfants, présentés comme des soutiens aux combattants.

L’on voit aussi apparaitre un autre commandant, un sabre dans les mains et entouré d’hommes en armes. Il conduit la foule, tout en affirmant qu’il représente la faction de Shekau, mis à l’écart début août par le groupe Etat Islamique (EI) auquel Boko Haram avait prêté allégeance en mars 2015.

« Mes frères, aujourd’hui nous célébrons l’Aïd (…) dans le califat islamique sous le contrôle d’Abubakar Shekau, qu’Allah le protège », prêche le même homme dans une mosquée cette fois.

Pour mémoire, avant de se raviser et d’assurer qu’il l’avait « très grièvement blessé à l’épaule » dans un raid aérien qui a tué plusieurs autres commandants de Boko Haram, l’armée nigériane a annoncé avoir «mortellement blessé » Shekau le 23 août dernier.

Celui qui semble se présenter dans l’étoffe du nouveau leader a ensuite pointé directement le gouvernement de Muhammadu Buhari. Il menace et martèle qu’il est hors de question pour le mouvement jihadiste de se rendre. Il n’en sera jamais question malgré les opérations militaires en cours dans le nord-est du pays. « Ni reddition, ni capitulation », s’insurge-t-il.

Notons que d’après des sources concordantes, le mois dernier, l’EI a procédé à la nomination d’Abou Mosab Al Barnaoui, le fils du fondateur du mouvement Mohammed Yusuf, comme nouveau commandant de Boko Haram.

Pour l’instant, rien n’indique que l’enregistrement a été réalisé dans la forêt de Sambisa, reconnue pour être la citadelle de repli de la faction de Shekau, à la lisière entre le Nigeria et le Cameroun.

Ayant été lancé en 2009, le mouvement insurrectionnel Boko Haram a déjà eu à causer près de 20.000 morts. Dans son sillage de malheur, il a occasionné aussi 2.6 millions de déplacés et plusieurs milliers de personnes ont été enlevées par le groupe.

La situation humanitaire dans l’Etat du Borno (nord-est) reste plus que préoccupante. Plus de 50.000 enfants sont exposés à la famine et encourent le risque d’en mourir d’ici la fin de l’année si aucune riposte de grande envergure n’est engagée, indique-t-on dans une source proche de l’Unicef.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Nigeria : Abubakar Shekau, chef du Groupe Boko Haram, serait-il out ?"

Laisser un commentaire