Nigeria : Au moins 8 femmes tuées par des «tueurs en série»

Annonces

Partagez!

La police nigériane a annoncé avoir arrêté deux suspects soupçonnés d’être impliqués dans les meurtres de huit femmes étranglées de la même manière dans des chambres d’hôtels.

Au moins 8 femmes ont été retrouvées étranglées en l’espace de deux mois dans des chambres d’hôtels à Port-Harcourt, dans le sud du Nigeria, a annoncé la police nigériane. «Le tueur en série drogue ses victimes avant de les étrangler», a déclaré le commissaire de l’Etat de Rivers, Mustapha Dandaura, dans un communiqué.

Selon lui, les motivations des criminels qui attirent leurs victimes dans des hôtels pourraient être des pratiques rituelles de type magie noire.  «Après les meurtres, on a retrouvé un tissu blanc enroulé autour du cou ou de la taille des victimes» qui fait penser aux agissements d’une secte, a ajouté. Deux suspects ont été arrêtés, dont l’un à Kaduna, dans le centre du pays.

D’autres personnes soupçonnées d’être impliquées dans ces meurtres sont toujours recherchées. Cette histoire de «tueur en série» a fait grand bruit dans le pays, entraînant des réactions indignées d’internautes et des manifestations pacifiques de femmes notamment dans la ville. De nouvelles mesures de sécurité ont été imposées par les autorités dans les hôtels de Port-Harcourt, obligeant les propriétaires à installer des caméras de surveillance.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Laisser un commentaire