Nigéria: Des gouverneurs camerounais refoulés

Annonces

Partagez!

Les autorités administratives des régions de l’Adamaoua, du Nord et l’Extrême-Nord, n’ont pas pu assister à l’investiture de leur homologue de l’État de l’Adamawa le 28 mai.

Les longues négociations des gouverneurs camerounais avec les  éléments de la police nigériane n’ont pas suffi pour convaincre ces derniers de laisser passer les gouverneurs Midjiyawa Bakari de l’Extrême-Nord, Jean Abate Edi’i du Nord et Kildadi Taguieke Boukar de l’Adamaoua qui étaient en partance pour Yola dans le but de prendre part à l’investiture du gouverneur de l’Adamawa State, Ahmed Umar Fintiri, candidat du People’s Democratic Party (Pdp) qui a remporté les élections en mars 2019.

La police nigériane est restée ferme indiquant n’avoir reçu aucune consigne permettant aux autorités camerounaise d’entrer sur leur territoire. A en croire un membre de la délégation camerounaise, les autorités nigérianes avaient prévues plutôt que les gouverneurs camerounais rentrent dans leur pays par l’itinéraire Garoua-Yola. Mais celles-ci, pour des raisons de sécurité ont voulu passer par Mubi, une localité nigériane proche du lieu de l’investiture du gouverneur de l’État de l’Adamawa.

LIRE AUSSI Burkina Faso : La Cour de Cassation française valide l’extradition de François Compaoré

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*