Ouganda : Bagarre générale à l’Assemblée nationale

Bagarre à l'assemblée nationale ougandaiseBagarre à l'assemblée nationale ougandaise

Annonces

Partagez!

Une séance portant sur la suppression de la limite d’âge du président de la République, s’est transformée en un ring de boxe. Opposant députés de l’opposition à ceux de la majorité le 27 septembre à l’hémicycle de Kampala en Ouganda.

Coups de poing et de pieds, gifles, chaises qui volent, des ceintures qui claquent, injures, tiraillement, bousculades et cris, tels sont les faits ayant marqué la journée du mercredi 27 septembre à l’hémicycle de Kampala en Ouganda. Les députés de l’opposition se sont livrés à un combat contre ceux du parti au pouvoir.

L’origine de cette rixe, un désaccord survenu lors d’une séance plénière qui portait sur un amendement de la constitution concernant la limite d’âge à 75 ans du président de la République. Car, la loi fondamentale de l’Ouganda stipule que 75 ans c’est la limite d’âge de la présidence de la République. A plus de cet âge, ce dernier ne saurait continuer à exercer le pouvoir tout comme une personne ayant 75 ans ne peut être candidat à la présidence de la République.

Un projet de loi sur cette question déposé à l’Assemblée nationale était donc en examen. Cet amendement adopté permettra au président Yoweri Museveni, bientôt atteint par la limite d’âge de se maintenir. Lui qui est au pouvoir depuis 1986, il pourra se représenter en 2021. Et c’est là que la séance a tourné au pugilat.

Car, l’opposition a vite fait de dénoncer une manœuvre du président Museveni visant à le maintenir au pouvoir à vie. Il faut rappeler ici que l’opposition, comme une bonne partie du peuple Ougandais, est contre cet amendement. L’opposition a affirmé toute sa détermination à ne pas abandonner le combat.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Ouganda : Bagarre générale à l’Assemblée nationale"

Laisser un commentaire