Ouganda : la ville de Kampala interdit les dons aux enfants de la rue

Annonces

Partagez!

Dans la capitale ougandaise, il s’agit désormais d’une infraction passible d’une peine allant jusqu’à six mois de prison ou d’une amende de 11 dollars (6.500 francs CFA).

Six mois de prison ou une amende de 11 dollars (6.500 francs CFA). C’est désormais ce qu’encoure toute personne qui ferait des dons en argent ou en nature aux enfants dans la rue à Kampala, la capitale ougandaise. Une décision prise notamment par les autorités pour lutter contre l’exploitation économique et sexuelle de ces enfants.

Ceux-ci se faufilent généralement entre les voitures en circulation, à la quête d’une aumône, toute la journée. Parfois, pour le compte d’autres personnes, qui encaissent l’argent qui leur est donné. Selon le gouvernement, il y a plus de 15.000 enfants âgés de 7 à 17 ans dans les rues de la capitale.

Des enfants souvent victimes de toutes sortes d’exploitation. «Le travail est une réalité pour environ 36 % des enfants âgés de 5 à 14 ans» en Ouganda, indique Humanium, une organisation internationale de défense des droits de l’enfant.

LIRE AUSSI Kenya : décès de Binyavanga Wainaina, célèbre écrivain homosexuel

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Ouganda : la ville de Kampala interdit les dons aux enfants de la rue"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*