Paris : Veolia et le Gabon s’affrontent au CIRDI

Groupe des jeunes praticiens du CIRDIGroupe des jeunes praticiens du CIRDI

Ads

Partagez!

La première audience s’est tenue aujourd’hui au Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI).

Les responsables de l’entreprise seraient favorable à un arrangement à l’amiable. Mais l’État du Gabon affirme être dans son bon droit et reste serein.

La première audience sur l’affaire opposant l’État du Gabon à la multinationale Veolia s’est tenue aujourd’hui. Elle concerne la rupture par l’État Gabonais du contrat de concession attribué à l’entreprise française. L’affaire étant débattu au CIRDI, l’on pourrait aboutir à un arrangement à l’amiable. D’ailleurs, des sources révèlent que Véolia y est favorable.

Antoine Frérot, patron de Veolia espère qu’avec la conciliation introduite à la Banque mondiale, il pourrait avoir une situation apaisée. Ceci lui éviterait des pertes de temps et d’argent dans de longues procédures judiciaires.

Ainsi, Veolia pourrait réclamer à l’État du Gabon 81 millions d’euros, soit plus de 53 milliards de francs CFA. Cette somme représenterait les 51% de participation de la multinationale au sein de la SEEG.

Cependant, l’État du Gabon n’est favorable à aucun arrangement à l’amiable. Le ministre de l’Eau et de l’Énergie, Patrick Eyogho Edzang, a déjà prévenu. Il explique que le Gabon est dans ses droits et que la réquisition s’est faite selon la loi qui l’encadre.

Patrick Eyogho Edzang confiant, affirme que l’État du Gabon a bien préparé son dossier. Un dossier qui d’après lui est solide comme du béton.

L’État du Gabon pourrait aussi réclamer à Veolia, 300 millions d’euros, soit environ 196,3 milliards de francs CFA. Une somme représentant les dommages et intérêts liés à la pollution que l’État impute à son ex-partenaire.

En rappel, le Cirdi est un processus coopératif de résolution des différends à l’amiable. Elle a pour objectif de clarifier les points entre différentes parties. Elle permet d’aboutir à une solution mutuellement acceptable.

LIRE AUSSI  Gabon : Le gouvernement déshabille la SEEG-Veolia

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Paris : Veolia et le Gabon s’affrontent au CIRDI"

Laisser un commentaire