Présidentielle en RDC: Des mesures sécuritaires pour le prochain scrutin

Ads

Partagez!

eLe ministre de l’Intérieur a annoncé une série de mesures sur tout le territoire visant la sécurisation du processus électoral du 23 décembre prochain .

Le gouvernement va renforcer les mesures sécuritaires  dispositif autour du processus électoral sur tout le territoire congolais. Le ministre de l’Intérieur a annoncé la fermeture des frontières terrestres le 23 décembre prochain. Les troupes de l’armée seront mises en alerte maximale et massivement déployées au niveau des frontières, d’après Henri Mova.

L’armée et la police vont renforcer leur présence autour des bureaux de votes, des sites stratégiques et sensibles. En théorie, selon Henri Mova, deux policiers seront présents aux abords de chacun des 75000 bureaux de vote que compte la RDC. La Monusco va également accompagner les forces de défense et de sécurité congolaise. La force onusienne va se déployer massivement dans les points chauds.  

L’objectif, selon Henri Mova, est de prévenir et dissuader les groupes armés contre toutes attaques afin de garantir la sécurité de l’élection et des électeurs.  Il est question pour le ministre de l’intérieur de protéger la RDC contre toute intrusion extérieure. Toutefois, les frontières aériennes resteront ouvertes ce jour aux vols internationaux.

Soulignons que l’annonce de ces mesures sécuritaires intervient dans un contexte marqué par une série de violence notamment celles perpétrées dans les sites de Ceni où on a enregistré la perte de plusieurs milliers de machines électorales à voter.

LIRE AUSSI  Election présidentielle en RDC : Le Prof Matungulu, serait-il l’homme de la situation ?

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Présidentielle en RDC: Des mesures sécuritaires pour le prochain scrutin"

Laisser un commentaire