Projets routiers intégrateurs du Gabon: Les études lancées par la Cemac

Annonces

Partagez!

Pour rallier le Congo et la Guinée-Équatoriale à partir du Gabon, trois tronçons routiers devront etre construits.

Il s’agit des tronçons Kougouleu – Medouneu – Frontière de la Guinée-Équatoriale, long de 168 km dans le Woleu-Ntem (nord du Gabon) ; Makokou – Mekambo – Ekata sur un linéaire de 260 km dans l’Ogooue-Ivindo (nord-est du Gabon) ; et Oyem – Assok – Medzeng sur 40 km dans le Woleu-Ntem. Les études préalables de construction  ont été lancées à Libreville le 6 septembre 2019.

Des études de faisabilité financées par la Cemac à travers le Fonds de développement de la communauté (Fodec). « La somme de 1,2 milliard de francs CFA est d’ores et déjà disponible à la BDEAC pour les avances de démarrage, en attendant les cautions et factures des entreprises adjudicataires des marchés », souligne le président de la Commission de la Cemac Daniel Ona Ondo.

Selon lui, la construction des routes sera tout aussi bénéfique au Gabon qu’à la sous-région, « car elle permet d’améliorer les conditions de déplacement des usagers et de rendre plus grandes les perspectives de développement du commerce pour les entreprises ».

La Cemac est résolument en mouvement vers son intégration, à travers ces projets routiers. Selon le ministre gabonais des Travaux publics Arnaud Calixte Engandji Alandji. « C’est avec beaucoup de satisfaction que le Gabon accueille la décision de la Cemac de l’accompagner en finançant les études des tronçons routiers de l’intégration », explique -t-il.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Projets routiers intégrateurs du Gabon: Les études lancées par la Cemac"

Laisser un commentaire