Protection des forêts : Le Gabon obtient environ 10 milliards de francs CFA

forêtLe Gabon protège la forêt

Annonces

Partagez!

Ces financements issus d’un pré-accord avec l’Initiative pour la forêt de l’Afrique centrale (CAFI) visent la planification et la surveillance de son couvert végétal.

Le Gabon et l’Initiative pour la forêt de l’Afrique centrale (CAFI) viennent de signer un pré-accord destiné à la planification et à la surveillance de l’utilisation des terres. D’un montant de 18 millions de dollars, environ 10 milliards de francs CFA, ledit accord envisage de protéger 23 millions d’hectares de forêt tropicale et de lutter contre les changements climatiques.

Il est donc question pour le pays d’Ali Bongo Ondimba de réduire de 50% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2025 par rapport à 2005. Dans l’optique de poursuivre sereinement son développement agricole sans pour autant mener des activités portant atteinte à la forêt, le Gabon envisage l’élaboration d’un plan national d’affectation du territoire. A cela, viendront s’ajouter la mise sur pied d’un système d’observation des forêts et des ressources naturelles et une gouvernance forestière renforcée.

Doté d’un système d’observation terrestre et satellitaire des forêts et des ressources naturelles, le Gabon pourra surveiller les résultats de ces politiques et réagir aussitôt en cas d’activités illégales pouvant conduire à la déforestation.

«Cet accord est un grand pas en avant. Le Gabon s’engage à des mesures qui, une fois en œuvre, préserveront 98% de ses forêts», a déclaré Vidar Helgesen, ministre norvégien du Climat et de l’Environnement et président de CAFI.

Créé en 2015, le CAFI regroupe en son sein la République démocratique du Congo (RDC), le Congo, le Cameroun, la Guinée équatoriale, le Gabon, la Centrafrique et des bailleurs de fonds. Il a pour principale mission de lutter contre la déforestation. La Norvège, son initiatrice, en est le principal bailleur de fonds. Depuis sa création, il a déjà conclu deux accords.

Avec une couverture forestière de 88% de son territoire, le Gabon est le second pays de la sous-région à s’engager après la RDC.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*