Rca: La Nation pleure ses morts

mort séléka bangui

Ads

Partagez!

Trois jours de deuil national ont été décrétés par le président Touadéra en mémoire aux disparus. Plusieurs morts ont été comptés suite à de récents affrontements.

Depuis le 21 mai, les drapeaux centrafricains sont en bernes sur toute l’étendue du territoire national. Le pays rend hommage aux personnes décédées dans les affrontements entre les Anti-Balaka et les Ex-Séléka. Ces bandes armées qui se battent dans les localités de Bria, Bangassou, Alindao et autres sont responsables des massacres des populations civiles et de nombreuses exactions. Au sud précisément à Alindao, la croix rouge déplore plus d’une quarantaine de décès et une centaine de personnes blessées.

A Bangassou, la mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en Centrafrique (Minusca) fait état de 26 morts, en plus des six casques bleus tués, au terme des combats ayant opposé combattants anti-Balaka et ex-Séléka. La Croix-Rouge pour sa part dénombre 115 mort, tués à coups de couteau de barres de fer ou par balles et que les combats ont fait fuir 7000 autres personnes de cette localité du Sud-Est de la Centrafrique.

Dans la ville de Bria, on déplore également une vingtaine de personnes mortes en l’espace d’une semaine. L’insécurité grandissante en Centrafrique reste préoccupante tant sur le plan national qu’international.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Rca: La Nation pleure ses morts"

Laisser un commentaire