RDC : Des rangers tués dans un parc du Nord-Kivu

Ads

Partagez!

Au moins 12 rangers du Parc national des Virunga, dans l’est du pays, ont trouvé la mort dans une attaque attribuée à un groupe armé rwandais.

Douze rangers du Parc national des Virunga ont été tués dans une attaque armée menée par un groupe armé non identifié dans la province du Nord-Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), a annoncé dans un communiqué vendredi Nzanzu Kasivita Carly, gouverneur de la province du Nord-Kivu.

Cinq autres personnes ont été blessées lors de cette attaque attribuée aux miliciens des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR), indique le document. Il s’agit de quatre passagers et d’un chauffeurs, tués dans une jeep brûlée par les assaillants. L’attaque a été également confirmée par la direction du parc dans un communiqué publié sur son site Web dans la journée de vendredi, quelques heures après l’incident.

Selon le document,  «les gardes du parc des Virunga n’étaient pas la cible de l’attaque, mais ont perdu la vie en tentant de riposter à l’attaque pour défendre la population locale». D’après le gouverneur, il s’agit de l’attaque la plus meurtrière de l’histoire du parc des Virunga, la plus ancienne réserve naturelle d’Afrique et une attraction touristique populaire, connue notamment pour ses gorilles de montagne.

Ce parc est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il est fermé au public depuis le 23 mars dernier. Ce, pour protéger les gorilles qui pourraient être vulnérables au nouveau coronavirus (COVID-19), selon des experts.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "RDC : Des rangers tués dans un parc du Nord-Kivu"

Laisser un commentaire