Rdc: évasion massive à la prison centrale de Makala

prison évasion KondenguiUne prison en Afrique du Sud

Annonces

Partagez!

Grosse évasion dans l’une des prisons les plus sécurisées de la RDC. Des centaines de prisonniers se sont évadés à la suite d’une attaque perpétrée par la secte politico-religieuse « Bundu dia Mayala » mercredi à Kinshasa.

Le centre de pénitencier et de rééducation de Kinshasa (Cprk)  de la capitale de la République démocratique du Congo (Rdc) a été attaqué par les adeptes de la secte Bundu dia Mayala. Ces derniers ont libéré leur chef spirituel Ne Mwanda Nsemi. Il s’est evadé en compagnie de plusieurs dangereux détenus. Le chef de la secte Bundi dia Mayala fait l’objet d’une condamnation pour offense envers le président Joseph Kabila.

Les autorités suspectent une complicité en interne au sein de la prison. Aucune déclaration officielle n’a été faite depuis l’évasion.

Ne Mwanda Nsemi est aussi poursuivi pour plusieurs autres chefs d’accusation. Parmi lesquels l’incitation à la haine tribale, provocation à la désobéissance civile. Mais aussi pour organisation des groupes terroristes, détention illégale d’armes et munitions de guerre, meurtre, incendie criminel, destruction méchantes ainsi que pour incitation à la révolte. La police a du coup ouvert la chasse à l’homme. La situation a été rapidement mise sous contrôle. Certains évadés ont été arrêtés au cours de leur cavale. Mais le chef de la secte Ne Mwanda Nsemi, reste  ncore introuvable.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Abonnez-vous à notre newsletter



About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher