RDC : Joseph kabila fusille Hollande

François Hollande en Centrafrique

Ads

Partagez!

Le gouvernement congolais s’est dit “choqué” jeudi par les propos du président français, François Hollande. Il a vivement dénoncé ses accusations. M. Hollande avait accusé les autorités de la République démocratique du Congo (RDC) d’exactions”.

Le gouvernement congolais rumine sa colère ; il manifeste sa colère contre le président français, François Hollande. Le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende a élevé la voix, pour dénoncer les mauvaises pratiques du président Hollande.

« Comme à l’accoutumée, nous avons eu droit à des injonctions comminatoires », a-t-il expliqué. Il poursuit ses idées en s’interrogeant « si la RDC est devenue un nouveau département d’outre-mer issu de nouvelles conquêtes de l’Hexagone ».

Pour le porte-parole du gouvernement congolais, François Hollande avait fait preuve d’une compassion sélective vis-à-vis des victimes des violences de lundi et mardi.

Pour rappel, le président de la République française, François Hollande, avait dénoncé des violences « insupportables ». Il avait aussi indiqué que la violence en RDC est incontestable ; « il y a des victimes et qu’elles ont été provoquées par des exactions venant de l’État congolais lui-même », faisait-il remarquer.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "RDC : Joseph kabila fusille Hollande"

Laisser un commentaire