RDC : L’ancien ministre de la Santé en garde à vue

Annonces

Partagez!

Oly Ilunga est soupçonné d’avoir détourné des fonds alloués à la lute contre Ebola qui ravage le pays depuis plus d’un an.

L’ancien ministre congolais de la Santé, Oly Ilunga, a été interpellé et «placé en garde à vue» à Kinshasa, a annoncé la police ce samedi. «Il sera déféré le lundi 16 septembre 2019 au parquet général près la Cour de cassation», a déclaré à l’AFP le colonel Pierrot-Rombaut Mwanamputu, porte-parole de la police.

Il est soupçonné d’avoir détourné des fonds alloués à la lutte contre la maladie à virus Ebola en République démocratique du Congo (RDC). Selon la police, il projetait de quitter clandestinement la RDC pour le Congo voisin. L’ancien membre du gouvernement avait été interpellé et entendu fin août par la justice. Ce, dans le cadre d’une enquête judiciaire ouverte contre lui. Avant d’être interdit de sortie du territoire.

Nommé en décembre 2016, Oly Ilunga a démissionné le 22 juillet dernier après que le président Félix Tshisekedi lui a retiré la conduite de la riposte contre Ebola. Une épidémie qui a déjà environ 1900 victimes en RDC depuis un an, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "RDC : L’ancien ministre de la Santé en garde à vue"

Laisser un commentaire