RDC : Le directeur de cabinet du président Tshisekedi en prison

Ads

Partagez!

Vital Kamerhe a été placé sous mandat d’arrêt provisoire mercredi soir, après avoir été entendu dans le cadre d’une enquête anticorruption.

Vital Kamerhe, le directeur de cabinet du président congolais Félix Tshisekedi, a été placé sous «mandat d’arrêt provisoire» mercredi soir et transféré à la prison de Makala. Ce, après avoir été entendu pendant des heures dans le cadre d’une enquête anticorruption. Il devait notamment s’expliquer sur l’utilisation des fonds publics alloués au financement des grands travaux lancés par le chef de l’Etat après son arrivée au pouvoir.

Ancien président de l’Assemblée nationale, il avait été nommé directeur de cabinet, au lendemain de l’investiture de Félix Tshisekedi le 24 janvier 2019. Il s’était désisté en faveur de ce dernier avant l’élection présidentielle du 30 décembre 2018. Cette élection a marqué la première alternance pacifique dans l’histoire de la République démocratique du Congo (RDC).

Les deux hommes ont scellé un accord politique pour constituer leur plateforme, Cap pour le changement (CACH), qui gouverne la RDC en coalition avec les forces politiques de l’ex-président Joseph Kabila. L’Union pour la nation congolaise (UNC), la formation politique présidée par Vital Kamerhe, compte plusieurs ministres au sein du gouvernement de 67 membres. Jeudi, les députés de l’UNC ont exigé sa «libération immédiate et sans condition».

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "RDC : Le directeur de cabinet du président Tshisekedi en prison"

Laisser un commentaire