RDC : Qui voulait ternir les obsèques du Sphinx de Limete ?

Etienne Tshisekedi Wa Mulumba

Annonces

Partagez!

Le faux départ de la dépouille mortelle d’Etienne Tshisekedi creuse un puits d’où jaillissent des geysers d’interrogations !

Au lieu du 29 mai, c’est finalement le 30 mai que l’oiseau de fer transportant dans ses entrailles un précieux passager a décollé de Bruxelles. Le retard est nourri par plusieurs versions qui n’arrivent cependant pas être dignes de le justifier.

L’avion était « petit » pour contenir les 200 personnes qui devaient accompagner Etienne Tshisekedi. Puis, des « problèmes logistiques » ont plombé ses ailes, l’empêchant même d’atterrir à Bruxelles.

C’est de butte découverte en fourmilière dessouchée qu’on a fini par entendre des murmures sur un mécontentement du propriétaire de l’avion. Ce dernier n’aurait pas reçu son virement en bonne et due forme. Voilà pourquoi il a simplement décidé d’annuler le vol de son bien !

Ou cet avionneur est lesté d’une grande quantité de paranoïa exacerbée ou il est foncièrement animé de mauvaise foi ! Comment peut-il logiquement, toute chose étant égale par ailleurs, douter d’une promesse de virement faite par la Présidence de la République congolaise ? Peut-il sincèrement avoir des soupçons sur un possible refus de payer ses émoluments pour le transport du corps d’un homme, célébré comme un héros dans son pays, et qui a eu la particularité d’avoir actuellement au pouvoir, son propre fils ? Comment ce dernier peut-il raisonnablement courir le risque de couvrir d’opprobre la mémoire de son défunt père en n’honorant pas les factures de ses obsèques ?

Il est clair, si cette justification reste la seule qui remonte à la surface, qu’il y a anguille sous roche et que la décision de ce propriétaire d’avion est entachée de quelque volonté inavouable qu’il serait intéressant de percer, surtout quand on sait que si le corps du défunt Etienne Tshisekedi est toujours à Bruxelles jusqu’à cette date, c’est parce qu’un certain Joseph Kabila était toujours au pouvoir…

En attendant, l’avion a finalement décollé donc de Bruxelles et l’hommage national, tel que prévu, sauf quelques légers réaménagements, déroulera normalement ses articulations. Au 1er juin 2019, le Sphinx de Limete  reposera en paix sur les terres de ses ancêtres.

LIRE AUSSI RDC : la dépouille d’Etienne Tshisekedi est arrivée à Kinshasa

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina, Journaliste, Rédacteur en chef à Burkina24. Formateur MOJO certifié DW Akademie Formateur en webjournalisme Juriste, scénariste, nouvelliste.

Laisser un commentaire