RDC : Bloomberg parle de la fortune de Zoé Kabila

Zoé KabilaZoé Kabila

Ads

Partagez!

Dans un article publié le 19 juillet dernier, l’agence financière américaine fait des révélations sur les biens du frère cadet du président Joseph Kabila.

Âgé seulement de 38 ans, Zoé Kabila de son vrai nom est assis à la tête d’une fortune colossale, selon bloomberg. Une enquête menée par une agence financière américaine, parle d’un empire financier qui porte sur plusieurs domaines d’activités. Il part du tourisme à l’extraction minière.

D’après Bloomberg, les compagnies du frère du chef de l’État congolais qui est aussi député ont vendu des diamants, possédé un hôtel de luxe sur la côte atlantique du Congo, aussi investi dans les activités agricoles, installé une franchise de fast food et imprimer des permis de conduire. A cela s’ajoute la très juteuse activité d’extraction minière.

Pour mieux fructifier les affaires, les compagnies de Zoé Kabila ont noué des partenariats avec plusieurs compagnies étrangères notamment canadiennes et australiennes. On apprend de Bloomberg que l’entreprise du frère du président, Isis Congo gagne d’énormes marchés.

Isis Congo a d’ailleurs construit un luxueux hôtel à Kinshasa qui a été inauguré en novembre de l’année dernière par le président Joseph Kabila. En plus des révélations de Bloomberg sur la fortune du frère du président Congolais, un rapport du groupe d’études sur le Congo et du Pulitzer Center met en lumière toute la fortune de la famille Kabila.

Il indique que 13 membres de la famille présidentielle contrôlent au moins 80 sociétés opérants dans divers secteurs d’activités depuis la fin de la guerre en 2003. Les Kabila possèdent, selon le rapport, des millions de biens matériels, des revenus qui se chiffrent en millions de dollars.

Le rapport précise même que les mineurs des Kabila sont aussi riches. Le président Kabila et ses deux enfants détiennent à eux seuls une ferme de plus de 8000 hectares (Ferme espoir). Sa femme Olive Kabila, à en croire le rapport, possède une fondation et une société (Osifal) spécialisée dans les mines, le pétrole, les bâtiments et travaux publics.

Le rapport révèle également que l’ONU, sans toutefois le savoir, a versé à l’entreprise Osifal une somme 270.000 dollars de loyers en 2015. La sœur du chef de l’État, Jaynet selon le Pulitzer center détient des parts dans la société Vodacom Congo via Accacia, une autre société des Kabila.

Par ailleurs, elle détient 43 permis d’exploitation de diamants et est associée dans une autre société diamantifère, Kwango. Le rapport du groupe d’étude sur le Congo et du Pulitzer Center relève que l’empire domanial des Kabila est équivalent à dix fois l’île de Manhattan à New York aux États-Unis.

En clair les Kabila possèdent environ 73000 hectares de terrains en République démocratique du Congo (RDC). Avant l’arrivée des Kabila au pouvoir (père et fils), la famille vivait en exil en Tanzanie dans la pauvreté. La mère de Joseph Kabila, dans une anecdote, indique qu’elle travaillait dans les champs et vendait des légumes au marché. 20 ans après son accession au pouvoir, le clan s’est bâti une solide fortune.

Cependant, les révélations de Bloomberg sur Zoé Kabila et le rapport du groupe d’études sur le Congo et celui du Pulitzer Center pourraient mettre de l’huile sur le feu. Celles-ci sont faites au moment où le pays traverse, non seulement une crise politique, sociale et sécuritaire, mais aussi économique. Ceci risque d’exacerber les tensions.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire