RDC : L’Est meurtrie à nouveau par des combats

Les FARDC et les Maï Maï en RDC

Ads

Partagez!

Depuis le 17 juin, les forces armées de la République démocratique du Congo (Fardc) et une faction Maï Maï s’affrontent dans la localité de Kabasha près de Béni.

Le week-end dernier, l’armée et les miliciens Maï Maï se sont battus pour le contrôle de la localité de Kabasha située à une vingtaine de kilomètre de la ville de Beni. La journée de samedi a été particulièrement sanglante.

Après l’attaque des positions de l’armée par ces miliciens,  la riposte de la grande muette a été farouche. Grâce à son armement lourd, les Fardc ont réussi à mettre en déroute les Maï Maï. Ces derniers ont d’ailleurs essuyé de lourdes pertes en vie humaine avec une douzaine d’assaillant tués.

Du côté des Fardc, on enregistre  la mort d’un militaire congolais. On déplore aussi trois casques bleus de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO) blessés lors d’un échange de tirs entre les soldats de l’ONU pris dans une embuscade tendue par les Maï Maï. L’armée congolaise a finalement eu le dessus et repris le contrôle de la localité.

Après une accalmie précaire, les miliciens ont rappliqué le lendemain, c’est-à-dire dimanche dans l’après-midi en attaquant à nouveau les positions des Fardc. Mais, ils ont encore perdu le combat. Certains d’entre eux ont été capturés.

Après leur identification certains combattants appréhendés, sont des évadés de la prison centrale de Makala. Il faut préciser qu’en l’espace d’un mois et demi, la Rdc a enregistré de nombreuses évasions dans ses centres pénitenciers. On a encore en mémoire celle de Makala, où plus de 4000 détenus se sont évadés. Mais aussi les prisons de Kangwayi par Beni qui s’est vidée de ses 900 prisonniers. A cela s’ajoute les attaques conjointes du parquet et commissariat de Matete ayant conduit à la libération de nombreux détenus.

Aujourd’hui, l’insécurité est grandissante en RDC. Dans bien des localités à l’instar de Beni à l’Est du pays, de nombreuses bandes armées se livrent une bataille farouche pour le contrôle des richesses minières.

En rappel, les Maï Maï sont des milices d’autodéfense formées sur une base typiquement ethnique. Ces milices ont été créées pour combattre les rebelles Rwandais et Ougandais pendant la deuxième guerre du Congo qui s’est déroulée entre 1998 et 2003. Après la guerre, plusieurs d’entre eux n’ont pas été désarmés, raison pour laquelle ces derniers sèment la terreur dans le pays.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire