Répression Policière : Les Etats-Unis avertissent Yaoundé

Paul Biya

Annonces

Partagez!

Les Etats-Unis d’Amérique sont très remontés contre le Cameroun. Barack Obama et son gouvernement dénoncent les pertes en vies humaines dans ce pays.

«Les Etats-Unis d’Amérique sont profondément préoccupés par les pertes en vies humaines, les blessures et les dégâts causés par des manifestations violentes à Bamenda et Buea, capitales respectives des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun». C’est le contenu d’un communiqué de presse que nous avons reçu, signé par John Kirby, Secrétaire adjoint et porte-parole du Département des affaires publiques des États-Unis.

Compte tenu de tout cela, les États-Unis d’Amérique exhortent le Gouvernement camerounais «à protéger et à défendre les droits de l’homme et les libertés fondamentales, à veiller à ce que toutes les voix soient entendues et respectées et à préserver les garanties consacrées dans sa Constitution et ses obligations internationales». En conséquence, le gouvernement Américain invite les autorités camerounaises à assurer la protection des droits de l’homme et les droits fondamentaux.

Le bureau des affaires publiques de la Maison Blanche se dit préoccupé par la répression des manifestations observée dans les villes de Bamenda et Buea ces derniers jours, lit-on dans le communiqué écrit noir sur blanc. Hormis les événements de Bamenda et Buea, la Maison Blanche a élevé aussi la voix pour dénoncer les récentes actions de Yaoundé visant à restreindre la liberté d’expression et le rassemblement pacifique.

«La Constitution du Cameroun garantit les libertés d’expression, d’association et de réunion pacifique » indique le communiqué.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Répression Policière : Les Etats-Unis avertissent Yaoundé"

Laisser un commentaire