Route nationale 1 au Gabon: Des travaux de consolidation en cours

Ads

Partagez!

La semaine dernière, des engins lourds ont commencé à traiter les énormes bourbiers qui, ces derniers temps, ont entraîné la paralysie du trafic sur la route nationale 1 au Gabon, entre les PK 76 et 80. Pour le plus grand soulagement des usagers, en attendant une solution plus définitive. Il aura fallu que le président Ali Bongo Ondimba tape du poing sur la table pour que les autorités se mettent en action.

En matière d’action publique, il n’est nullement question de fatalité mais de volonté. Quand on veut, on peut, dit la morale.

Conformément aux directives données par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, au premier ministre, Julien Nkoghe Bekalé, des travaux de consolidation sur la RN1 sont en cours depuis dimanche dernier. Un ouf de soulagement pour les usagers qui voient le trafic revenir progressivement à la normale.

Pour remédier à l’énorme bourbier qui empêchait toute circulation entre le PK 76 et le PK 80 du fait des pluies torrentielles qui se sont abattues sur le pays, une logistique importante a été déployée par la Direction générale de l’entretien des routes et des aérodromes (DGERA), outre une enveloppe d’un montant de 900 millions de francs CFA.

Les pelleteuses et autres bulldozers dépêchés dans la zone ont permis de réaliser les travaux nécessaires de terrassement et de consolidation via un rechargement en blocs de béton en l’espace de quelques heures. La structure du sol ainsi solidifiée a permis dès le lendemain, lundi, la reprise progressive du trafic.

Selon le ministère des Travaux publics, c’est dans le cadre du plan d’urgence d’amélioration des conditions de circulation que le chantier a été engagé, en collaboration avec l’entreprise espagnole de BTP Acciona, en attendant les grands travaux de la Transgabonaise dont les accords et conventions avec les bailleurs de fonds internationaux sont en cours de discussion.

La saison sèche devrait maintenant être mise à profit pour réaliser un ouvrage durable afin que ce genre d’incidents ne soient bientôt plus qu’un mauvais souvenirs appartenant définitivement au passé, selon les experts.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Laisser un commentaire